Les couvertures lourdes, dites lestées ou pondérées, sont efficaces pour le traitement de l'insomnie, selon une étude suédoise publiée en septembre 2020 dans le Journal of Clinical Sleep Medicine.

La couverture lestée est dotée d’un poids supplémentaire qui la rend plus lourde qu'une couverture standard.

Mats Alder, professeur de psychiatrie au Département de neuroscience clinique de l'Institut Karolinska à Stockholm, et ses collègues ont mené cette étude avec 120 personnes (68 % de femmes) ayant déjà reçu un diagnostic d'insomnie clinique et de trouble psychiatrique concomitant : dépression majeure, trouble bipolaire, TDAH (trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention) ou anxiété généralisée. L'âge moyen était d'environ 40 ans.

Les participants ont été assignés au hasard à dormir pendant quatre semaines à la maison avec une couverture lestée ou une couverture de contrôle. Ceux assignés au groupe de couverture lestée ont d'abord essayé une couverture de 8 kg (17,6 livres) à la clinique. Dix participants ont trouvé qu'elle était trop lourde et ont reçu une couverture de 6 kg à la place. Les participants du groupe de contrôle ont dormi avec une couverture légère de 1,5 kg.

L'évolution de la sévérité de l'insomnie était évaluée au moyen de l'Index de sévérité de l'insomnie (ISI). Un appareil d'actigraphie porté au poignet était utilisé pour estimer les niveaux d'activité pendant le sommeil et la journée.

Les participants qui ont utilisé la couverture lestée pendant quatre semaines ont connu une réduction significative de la sévérité de l'insomnie, un meilleur maintien du sommeil, un niveau d'activité diurne plus élevé et une réduction des symptômes de fatigue, de dépression et d'anxiété, rapporte le communiqué des chercheurs.

Près de 60 % des utilisateurs de couverture lestée ont eu une réponse positive, avec une diminution de 50 % ou plus de leur score au ISI, contre 5,4 % dans le groupe contrôle. La rémission, soit un score de sept ou moins sur l'échelle ISI (faites le test), était de 42,2 % dans le groupe des utilisateurs de la couverture lestée, contre 3,6 % dans le groupe contrôle. Les résultats positifs ont été maintenus pendant une phase de suivi de 12 mois.

Après l'étude initiale de quatre semaines, tous les participants avaient la possibilité d'utiliser la couverture lestée pour une phase de suivi de 12 mois. Ils ont testé quatre couvertures lestées différentes et ont choisi celle qu'ils préféraient, la plupart d'entre eux ayant choisi une couverture plus lourde. Un seul participant a abandonné l'étude en raison d'un sentiment d'anxiété lié à l'utilisation de la couverture. Les participants qui sont passés de la couverture de comparaison à une couverture lestée ont ressenti un effet similaire à celui des participants qui avaient utilisé la couverture lestée au départ. Au bout de 12 mois, 92 % des utilisateurs de la couverture lestée ont connu une amélioration de l'insomnie, et 78 % étaient en rémission.

Une explication suggérée pour l'effet calmant et favorisant le sommeil est la pression que la couverture applique sur le corps, explique le chercheur. Des données suggèrent que la stimulation par pression augmente l'activation du système nerveux parasympathique et réduit celle du système sympathique.

Ces deux systèmes, qui constituent le système nerveux autonome, régulent les processus corporels se produisant automatiquement, tels que la circulation sanguine (fréquence cardiaque, pression artérielle), la respiration, la digestion, le maintien de la température (transpiration…)… Ils ont des fonctions opposées. L'activation du système parasympathique amène un ralentissement général des fonctions, ce qui correspond à la réponse de relaxation, alors que celle du système sympathique prépare l'organisme à l'action, ce qui correspond à la réponse de stress.

Pour plus d'informations sur l'insomnie, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : American Academy of Sleep Medicine, Journal of Clinical Sleep Medicine.
Tous droits réservés