Le resvératrol du vin rouge contre le cancer du sein et d'autres maladies

Le resvératol, un ingrédient présent dans le vin rouge - mais aussi dans le raisin, le jus de raisin, la mûre, la rhubarbe, la myrtille, la canneberge, le cacao… - empêche l'hormone estrogène de stimuler la croissance des cellules du cancer du sein, selon une étude publiée dans le FASEB Journal (Federation of American Societies for Experimental Biology.

La découverte suggère que le resvératrol, peut contrer la progression maligne puisqu'il inhibe la prolifération de cellules qui développent une résistance au traitement hormonal, estiment les chercheurs américans et italiens.

Sebastiano Andò de l'Université de Calabria et ses collègues ont mené cette étude avec des lignées de cellules cancéreuses et constaté que l'effet du resvératrol était lié à une importante réduction des niveaux de récepteurs de l'estrogène.

Des études récentes ont également suggéré qu'une action anti-inflammatoire du resvératrol du vin rouge contribuerait à la prévention des maladies cardiovasculaires et de certains cancers. D'autres études ont suggéré une action prévenant le diabète, la prise de poids (par un effet coupe-faim et une accélération du métabolisme), et le développement du syndrome métabolique.

  • Une étude, publiée en 2010, mettait cependant en garde contre trop de super-aliments riches en anti-oxydants qui peut perturber l'équilibre délicat entre antioxydant et pro-oxydant dans l'organisme, particulièrement chez les personnes âgées. Les antioxydants élimineraient notamment des substances chimiques qui agissent comme vasodilatateurs.

Voyez également: