2014 - Le nombre de visites aux urgences des hôpitaux américains liées au médicament sédatif Xanax (alprazolam) est en très forte croissance, selon une étude d'un organisme gouvernemental, la Substance Abuse and Mental Health Services Administration (SAMHSA).

Le nombre de visites aux urgences impliquant un usage non médical de l'alprazolam a doublé, passant de 57 419 en 2005 à 124 902 en 2010, puis est resté stable à 123 744 en 2011, précise l'organisme.

Ce qui représente environ 10 % des 1,2 million de visites aux urgences liées à l'usage non médical de médicaments d'ordonnance en 2011.

L'utilisation de l'alprazolam peut entraîner une dépendance physique, provoquant des symptômes de sevrage tels que des tremblements et des convulsions.

Dans 81 % des cas, le Xanax était combiné avec de l'alcool ou d'autres drogues et médicaments.

Lorsque combiné avec de l'alcool ou d'autres médicaments qui dépriment le système nerveux central - tels que les analgésiques narcotiques (par exemple, l'hydrocodone et l'oxycodone) - un effet synergique fait que chaque médicament (ou drogue) amplifie les effets de l'autre.

L'alprazolam, commercialisé sous les noms de Xanax, Xanax XR et Niravam, était le 13e médicament le plus vendu aux États-Unis en 2012, et le médicament psychiatrique le plus couramment prescrit en 2011.

Il s'agit d'un médicament anxiolytique de la famille des benzodiazépines, une classe de médicaments contre l'anxiété qui inclut notamment le Valium (diazépam).

Des études ont montré que l'alprazolam est beaucoup plus toxique que d'autres benzodiazépines en cas de dépassement de dose, indique le rapport.

Psychomédia avec sources : SAMHSA, CNN.
Tous droits réservés