La mélatonine, dite hormone du sommeil, pourrait renforcer les os, selon une étude publiée dans la revue Rejuvenation Research.

"Les processus qui interviennent dans la résorption et la formation des os sont régis par les rythmes circadiens. Les cellules qui participent à la résorption osseuse (les ostéoclastes) sont plus actives la nuit, tandis que les cellules responsables de la formation osseuse (les ostéoblastes) le sont davantage le jour", expliquent les chercheurs. "Avec l’âge, nous dormons moins bien et les ostéoclastes sont plus actifs. Ce phénomène tend à accélérer le processus de résorption osseuse."

La mélatonine intervient dans la régulation de l’horloge interne et elle peut améliorer la qualité du sommeil. Par conséquent, des chercheurs ont émis l’hypothèse que des compléments de mélatonine pourraient, en favorisant la régulation des rythmes circadiens, réduire l’activité des ostéoclastes et ralentir le processus de résorption osseuse.

Faleh Tamimi et ses collègues de l’Université McGill et de l'Université de Madrid ont administré à 20 rats âgés de 22 mois (soit l’équivalent de 60 ans chez l’humain) des compléments de mélatonine dilués dans l’eau, et ce, pendant 10 semaines (soit l’équivalent de 6 ans chez l’homme). Les fémurs prélevés chez les rats ayant reçu de la mélatonine présentaient une augmentation de la densité et du volume osseux.

La mélatonine pourrait donc se révéler utile dans la lutte contre l’ostéoporose, estiment les chercheurs. Les mécanismes en cause restent toutefois à préciser.

"Jusqu’à ce que nous puissions réaliser plus de recherche, ainsi que des essais cliniques, afin de déterminer exactement comment la mélatonine agit, nous ne pouvons pas nécessairement aller jusqu’à recommander que les personnes souffrant d’ostéoporose prennent des suppléments de mélatonine", souligne le professeur Tamimi.

Psychomédia avec source: Université McGill.
Tous droits réservés