Insomnie: définition, critères diagnostiques

Voici les critères diagnostiques de l'insomnie selon le DSM-IV (1):

A. La plainte essentielle est une difficulté d'endormissement ou de maintien du sommeil, ou un sommeil non réparateur, ceci pendant au moins un mois.

B. La perturbation du sommeil (ou la fatigue diurne associée) est à l'origine d'une souffrance marquée ou d'une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants.

  • C. La perturbation du sommeil ne survient pas exclusivement au cours d'une narcolepsie ou d'un trouble du sommeil lié à la respiration, d'un trouble du sommeil lié au rythme circadien ou d'une parasomnie.

Dans le trouble du sommeil lié au rythme circadien, dû au travail de nuit ou au décalage horaire, l'insomnie d'endormissement n'est présente que lorsque la personne tente de s'endormir à une heure socialement acceptable. Il n'y a pas de difficulté d'endormissement ou de maintien du sommeil lorsqu'elle choisit elle-même ses heures de sommeil.

E. Enfin, la perturbation n'est pas liée aux effets physiologiques directs d'une substance (p.ex., une substance donnant lieu à abus, un médicament) ou d'une affection médicale générale.

Voyez également:

(1) DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), publié par l'American Psychiatric Association.

Psychomédia avec source: Université Laval.
Tous droits réservés.