Un test sanguin s'est avéré efficace pour le diagnostic de la fibromyalgie dans des travaux dont les résultats sont publiés dans la revue Analyst.

Tony Buffington de l'Université d'État de l'Ohio et ses collègues (1) ont utilisé la microspectroscopie à infrarouge. Cette dernière fournit des indices sur les molécules présentes dans le sang sur la base de la façon dont les liaisons moléculaires vibrent quand elles sont frappées par la lumière.

Le contenu d'un échantillon est identifié en fonction des pics qui apparaissent dans le spectre infrarouge.

Les chercheurs ont d'abord passé au microscope des échantillons de sang de personnes atteintes de fibromyalgie (14), de polyarthrite rhumatoïde (15) et d'arthrose (12). Ces autres maladies entraînent des symptômes similaires à la fibromyalgie, mais sont plus faciles à diagnostiquer.

Un programme informatique était ensuite "entraîné" à reconnaître les motifs moléculaires associés à chaque maladie. Lorsque des échantillons de sang étaient ensuite soumis au système, chaque maladie était identifiée avec exactitude. La technique s'est avérée très efficace, souligne le chercheur, aucune erreur n'ayant été commise par le système.

"Nous souhaitons, dit-il, "que cela conduise à un test objectif que les médecins omnipraticiens pourraient utiliser, ce qui permettrait de poser un diagnostic jusqu'à 5 ans plus rapidement que ce qui se produit habituellement".

Le diagnostic de la fibromyalgie est actuellement difficile à poser. Les principaux symptômes de la maladie qui sont la douleur persistante et la fatigue sont aussi présents dans d'autres maladies, de telle sorte que les médecins ont tendance à écarter les autres causes possibles avant de diagnostiquer la fibromyalgie, un processus qui est très long. Les autres symptômes incluent une perturbation du sommeil et des problèmes de mémoire ou d'autres problèmes cognitifs.

Des études supplémentaires sont nécessaires pour identifier les molécules qui sont responsables des modèles spectraux observés.

Malgré le coût d'un microscope à infrarouge, indique Buffington, le test pourrait être abordable si un laboratoire central effectuait toutes les analyses d'échantillons. La méthode utilisant des échantillons de sang séché, ces derniers pourraient légalement être expédiés par la poste. L'université a obtenu un brevet pour cette méthode de diagnostic des troubles dits fonctionnels.

Voyez également:

(1) Autres coauteurs : Kevin V. Hackshaw, Luis Rodriguez-Saona, Marçal Plans, Lauren N. Bell.

Psychomédia avec sources: Ohio State University, Analyst.
Tous droits réservés.