Médicaments psychiatriques (psychotropes) de la liste des 77 sous surveillance de l'Afssaps

L'Afssaps (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) a rendu publique, lundi le 31 janvier, une liste de 77 médicaments "sous surveillance", c'est-à-dire qui font l'objet d'un suivi des effets secondaires indésirables dans le cadre du «plan de gestion des risques».

Voici les médicaments à action psychiatrique (psychotrope) inclus dans cette liste avec l'indication de santé pour laquelle ils sont surveillés.

Médicaments antidépresseurs

Cymbalta (duloxétine)
Episodes dépressifs majeurs, douleurs neuropathiques diabétiques périphériques, troubles d'anxiété généralisée.

Valdoxan (agomélatine)
Episodes dépressifs majeurs caractérisés.

Stablon (tianeptine)
Episodes dépressifs majeurs

Somnifères

Mepronizine (méprobamate, acéprométazine)
Insomnie occasionnelle. Voyez: Effets secondaires du somnifère Mépronizine (mise en garde de l'Afssaps, oct. 2010).

Noctran (acépromazine, acéprométazine, clorazépate)
Troubles du sommeil sévère

Rohypnol (flunitrazépam)
Troubles du sommeil sévère

Stilnox et génériques (zolpidem)
Troubles du sommeil sévère

Pour plus de détails, voyez: 4 somnifères dans la liste des 77 médicaments sous surveillance de l'Afssaps.

Médicament antipsychotique (neuroleptique)

Zypadhera ou Zyprexa (olanzapine)
Schizophrénie, épisodes maniaques, récidives de trouble bipolaire.

Médicaments antiépileptiques (anticonvulsivants)

Lyrica (prégabaline)
Traitement des crises épileptiques partielles avec ou sans généralisation secondaire, des douleurs neuropathiques et du trouble anxieux généralisé

Rivotril (clonazépam)
Traitement de l'épilepsie chez l'adulte et chez l'enfant

Médicaments psychostimulants

Méthylphénidate (Ritaline, Concerta, Quasym)
Trouble de l'attention avec hyperactivité chez l'enfant de + de 6 ans, sans limite d'âge

Médicaments Anti-addiction

Champix (varénicline)
Aide au sevrage tabagique. (Voyez: Autre médicament dangereux: le Champix pour l'arrêt du tabac)

Equanil, méprobamate Richard
Aide au sevrage chez le sujet alcoolo-dépendant lorsque le rapport bénéfice/risque des benzodiazépines ne paraît pas favorable

Méthadone ap-hp gélule de Bouchara-Recordati
Traitement substitutif des drogues

Subutex et génériques (buprenorphine)
Traitement substitutif des pharmacodépendances majeures aux opiacés

Zyban (chlorhydrate de bupropion)
Sevrage tabagique. (Voyez: Zyban (Wellbutrin), un médicament à éviter pour le sevrage tabagique).

Médicament contre la baisse de libido (ménopause chirurgicale)

Intrinsa (testostérone)
Patch indiqué dans la baisse du désir sexuel chez les femmes ménopausée suite à une intervention chirurgicale.

Médicament contre la narcolepsie

Xyrem (oxybate de sodium)
Narcolepsie chez l'adulte présentant une cataplexie. (A récemment été refusé aux États-Unis comme traitement de la fibromyalgie).

Voyez également:

Différentes catégories de danger dans la liste des 77 médicaments de l'Afssaps
Consulter la liste de 77 médicaments et classes de médicaments surveillés par l'Afssaps
10 médicaments à retirer du marché recensés par l'Express

Psychomédia avec source:
Afssaps
Tous droits réservés

Commentaires

Options d'affichage des commentaires

Sélectionnez la méthode d'affichage des commentaires que vous préférez, puis cliquez sur "Sauvegarder les paramètres" pour activer vos changements.

Et les autres...

selon etudes de Kirsch et Johnson, tous les antideptresseurs dans le même panier, et en se documentant (aaavam) les benzodiazepines ne sont de loin pas en reste.

Et les autres bis

A force de tout interdire on ne pourra même plus se soigner ...Et comment feront nous si on est depressif ? Prendre de la valériane ?? Quand on est vraiment malade on n'a pas le choix à un moment de "prendre des médicaments qui ont tous des effets indésirables...C'est au médecin et au patient de réguler au mieux la posologie ou le changement de molécule à un moment donné .....Les vieux médicaments qui ont fait leurs preuves sont souvent les meilleurs mais pour des raisons "plus économiques" que de santé on va les déclarer "mauvais " pour en imposer d'autres qui rapportent "plus " aux labos, alors arrêtez de tirer sur l'ambulance !