Cinq habitudes saines à l'âge adulte peuvent ajouter plus d'une décennie à l'espérance de vie, selon une étude menée par la Harvard T.H. Chan School of Public Health.

L'étude visait à quantifier dans quelle mesure les facteurs liés à un mode de vie sain pourraient accroître la longévité aux États-Unis où l'espérance de vie moyenne est plus courte (79,3 ans, 31e rang mondial) que dans presque tous les autres pays à revenu élevé.

Yanping Li et Frank Hu ont, avec leurs collègues, analysé 34 années de données provenant de 78 865 femmes et 27 années provenant de 44 354 hommes. Ils ont examiné l'impact sur la mortalité de cinq facteurs de mode de vie :

Pour les participants qui n'avaient adopté aucune de ces saines habitudes, l'espérance de vie à 50 ans était estimée à 29 ans pour les femmes et à 25,5 ans pour les hommes.

Mais pour ceux qui avaient adopté ces cinq habitudes, elle était estimée à 43,1 ans pour les femmes et à 37,6 ans pour les hommes, soit 14 ans de vie supplémentaire en moyenne pour les femmes, et 12 ans pour les hommes. Ils étaient 74 % moins susceptibles de mourir au cours de la période d'étude (82 % moins susceptibles de mourir d'une maladie cardiovasculaire et 65 % moins susceptibles de mourir d'un cancer).

Malheureusement, souligne Frank Hu, l'adhésion à des habitudes de vie saines est très faible.

Pour plus d'informations, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : The Harvard Gazette, Circulation.
Tous droits réservés.