Qu'est-ce que la dépression majeure (ou caractérisée)? (Définition, symptômes, diagnostic)

Deux formes de dépression sont définies dans le DSM-IV (1) : la dépression majeure (aussi appelée dépression caractérisée) et la dysthymie. Alors que la dépression majeure consiste en un ou plusieurs épisodes dépressifs qui tranchent avec le fonctionnement habituel de la personne, la dysthymie est caractérisée par des symptômes dépressifs moins sévères mais chroniques.

Voici les critères diagnostiques d'un épisode dépressif majeur (ou caractérisé):

Au moins 5 des 9 symptômes suivants doivent avoir été présents pour une durée d'au moins deux semaines; au moins un de ces symptômes est soit (1) une humeur dépressive ou (2) une perte d'intérêt ou de plaisir.

  1. Humeur dépressive présente pratiquement toute la journée, presque tous les jours, signalée par le sujet (p. ex., se sent triste ou vide) ou observée par les autres (p. ex., pleure). N.B.: Éventuellement irritabilité chez l'enfant et l'adolescent.
  2. Diminution marquée de l'intérêt ou du plaisir pour toutes ou presque toutes les activités pratiquement toute la journée, presque tous les jours (signalée par le sujet ou observée par les autres).
  3. Perte ou gain de poids significatif en l'absence de régime (p. ex., modification du poids corporel en un mois excédent 5%), ou diminution ou augmentation de l'appétit presque tous les jours. N.B.: Chez l'enfant, prendre en compte l'absence de l'augmentation de poids attendue.
  4. Insomnie ou hypersomnie presque tous les jours.
  5. Agitation ou ralentissement psychomoteur presque tous les jours (constaté par les autres, non limité à un sentiment subjectif de fébrilité ou de ralentissement intérieur).
  6. Fatigue ou perte d'énergie presque tous les jours.
  7. Sentiment de dévalorisation ou de culpabilité excessive ou inappropriée (qui peut être délirante) presque tous les jours (pas seulement se faire grief ou se sentir coupable d'être malade).
  8. Diminution de l'aptitude à penser ou à se concentrer ou indécision presque tous les jours (signalée par le sujet ou observée par les autres).
  9. Pensées de mort récurrentes (pas seulement une peur de mourir), idées suicidaires récurrentes sans plan précis ou tentative de suicide ou plan précis pour se suicider.

B. Les symptômes ne correspondent pas aux critères d'un épisode mixte (présence à la fois de symptômes dépressifs et de symptômes de manie caractéristiques du trouble bipolaire). (Ce critère est aboli dans le DSM-5.)

C. Les symptômes induisent une souffrance cliniquement significative ou une altération du fonctionnement social, professionnel ou dans d'autres domaines importants.

D. Les symptômes de sont pas imputables aux effets physiologiques directs d'une substance (ex. drogue ou médicament) ou d'une affection médicale générale (ex. hypothyroïdie).

E. Les symptômes ne sont pas mieux expliqués par un deuil, c'est-à-dire après la mort d'un être cher, les symptômes persistent pendant plus de 2 mois ou s'accompagnent d'une altération marquée du fonctionnement, de préoccupations morbides de dévalorisation, d'idées suicidaires, de symptômes psychotiques ou d'un ralentissement psychomoteur. (Ce critère est aboli dans le DSM-5.)

Un épisode de dépression majeure est qualifié, selon la sévérité des symptômes, de léger, moyen ou sévère. (Voyez: FAITES LE TEST : Quelle est la sévérité de votre dépression?)

Une dépression majeure est dite chronique lorsque les critères diagnostiques ont été présents continuellement pendant au moins deux ans.

La dépression saisonnière est un épisode de dépression majeure dont la principale caractéristique est de survenir durant la même période à chaque année. Il peut aussi s'agir d'un épisode de dépression majeure faisant partie du trouble bipolaire (maniaco-dépression). Dans ce dernier cas, il y a souvent présence de symptômes hypomaniaques pendant l'été.

Le diagnostic de trouble bipolaire (auparavant appelé maniaco-dépression) est porté en cas d'épisode de dépression majeure lorsqu'il y a déjà eu un ou des épisodes maniaques ou hypomaniaques.

Voyez également :

(1) DSM-IV, Manuel diagnostique et statistique des troubles mentaux ("Diagnostic and Statistical Manual of Mental Disorders"), publié par l'American Psychiatric Association. Ils sont repris internationalement, notamment en France, par la HAS et l'Assurance-maladie.

Dans le DSM-5, publié en mai 2013,le trouble dépressif majeur présente peu de différences avec la dépression majeure du DSM-IV. (Voyez : Les troubles dépressifs dans le DSM-5 : différences avec le DSM-IV.)