Quels sont les médicaments pour maigrir?

Mise à jour: 2012

Voyez également: Médicaments pour maigrir: dernières actualités

Le médicament bloqueur de graisse orlistat est le seul médicament spécifiquement dédié à la perte de poids qui demeure autorisé en Europe. Il est disponible en deux versions: le Alli (60 mg), sans ordonnance médicale, et le Xenical (120 mg) avec prescription médicale. Il agit au niveau des intestins en réduisant l'absorption des graisses.

D'autres médicaments coupe faim, tels que la sibutramine (Sibutral, Reductil, Meridia) et la phentermine sont toujours autorisés aux États-Unis, au Canada et en Australie et se trouvent offerts sur Internet (aux risques et périls des consommateurs).
En janvier 2010, la sibutramine, qui n'était autorisé que sur prescription médicale, a été retirée du marché européen en raison d'effets secondaires jugés trop importants par rapport à une efficacité modeste. Il était ainsi le dernier d'une série de médicaments pour maigrir agissant sur des centres du cerveau à être retirés du marché européen en raison d'effets secondaires.

D'autres, tels que l'Acomplia ou Zimulti (rimonabant), ont été commercialisés dans le passé puis retirés du marché en 2008.

Mise à jour 2012:

- Le Lorcaserin (Belviq), auparavant appelé Lorqess, d'Arena Pharmaceuticals Inc, a été approuvé en juin 2012 aux États-Unis et était à cette date à l'étude en Europe. Il s'agit d'une combinaison de benzazépine et d'hydrochloride. Il affecte le neurotransmetteur sérotonine en ciblant sélectivement un récepteur spécifique de celui-ci, ce qui permettrait d'éviter les effets secondaires cardiaques observés avec d'autres médicaments ciblant la sérotonine ainsi que de potentiels effets indésirables psychiatriques.

- Le Qnexa, du laboratoire Vivus, qui est une combinaison de phentermine (dérivé de l'amphétamine, coupe faim) et de topiramate (Topamax, un antiépileptique), était, en juin 2012, toujours à l'étude aux États-Unis et en Europe.

- Un autre médicament, le Contrave, du laboratoire Orexigen Therapeutics Inc, a été refusé aux États-Unis en 2011. Il s'agit d'une combinaison de bupropion (Wellbutrin, un antidépresseur notamment utilisé pour aider le sevrage tabagique) et naltrexone (Revia ou Nalorex, un médicament contre les addictions aux drogues et à l'alcool),
Le marché regorge par ailleurs de compléments alimentaires commercialisés pour la perte de poids qui ne sont pas soumis aux mêmes règles que les médicaments.

Voyez également:

Maigrir sans régime: 10 stratégies appuyées par les recherches
Neufs produits pour maigrir testés par des chercheurs
Coupe faim, brûleurs et bloqueurs de graisse, ... : quels sont les produits vendus pour maigrir?