Une étude, publiée dans la revue European Psychiatry, a comparé l'efficacité d'une thérapie de groupe basée sur la pleine conscience (« mindfulness ») et d'une thérapie cognitivo-comportementale (TCC) individuelle pour le traitement de la dépression, de troubles anxieux et de troubles liés au stress tel que le trouble de l'adaptation.

Les besoins en psychothérapie dans les soins de santé de première ligne sont considérables, mais le traitement individuel est coûteux, soulignent les auteurs.

Jan Sundquist de l'Université Lund et ses collègues ont mené cette étude avec 215 participants, âgés de 20 à 64 ans, ayant reçu des diagnostics de dépression, de trouble anxieux, de trouble de l'adaptation et de troubles liés au stress.

Ils ont été répartis au hasard à recevoir la thérapie de groupe, d'une durée de 8 semaines, ou les soins habituels consistant pour la plupart en une TCC individuelle.

Dans les deux groupes, les symptômes psychiatriques se sont améliorés similairement. La disposition à prêter attention au moment présent a augmenté de façon plus importante dans le groupe ayant reçu l'intervention de groupe.

Il n'y avait pas de différence d'efficacité pour la réduction des symptômes entre les deux traitements, concluent les chercheurs qui soulignent que la thérapie de groupe basée sur la pleine conscience présente l'avantage d'économiser des ressources qui sont limitées.

Méditation de pleine conscience : 4 exercices pour s'initier

Pour plus d'informations sur ces deux formes de psychothérapie, voyez les liens plus bas.

Psychomédia avec sources : Lund University, European Psychiatry.
Tous droits réservés.