Fibromyalgie: le yoga améliorerait les symptômes physiques et psychologiques de la douleur chronique

Le yoga réduit les symptômes physiques et psychologiques de la douleur chronique chez les femmes atteintes de fibromyalgie, selon une étude canadienne publiée dans le Journal of Pain Research.

Kathryn Curtis et Joel Katz du département de psychologie de l'Université York ont étudié les effets du yoga sur les taux de l'hormone du stress cortisol. Une étude précédente avait montré que les femmes atteintes de fibromyalgie avaient des taux de cortisol inférieurs à la moyenne, ce qui contribuerait à la douleur, la fatigue et la sensibilité au stress.

Après avoir pratiqué le hatha yoga, deux fois par semaine (dans des séances de 75 minutes) pendant deux mois, les taux de cortisol étaient augmentés. Normalement, ces derniers sont au plus haut 30 à 40 minutes après le lever puis baissent tout au long de la journée, indique la chercheuse. La sécrétion de l'hormone est dérégulée chez les femmes atteintes de fibromyalgie.

  • Le cortisol est une hormone stéroïde produite par la glande surrénale et fonctionne comme une composante de l'axe hypothalamo-hypophyso-surrénalien (HHS) en réponse au stress. Le Hatha yoga favorise la relaxation physique en diminuant l'activité du système nerveux sympathique, ce qui abaisse le rythme cardiaque et améliore le souffle, et se répercute en retour sur l'axe HHS.

  • Les participantes se sentaient aussi moins impuissantes et acceptaient mieux leur condition. Leur niveau de pleine conscience était amélioré. Elles étaient mieux en mesure de se détacher de leur expérience psychologique de la douleur, indique la chercheuse. Le yoga favorise le concept que nous ne sommes pas notre corps, nos expériences, ou notre douleur, ce qui est très utile dans la gestion de la douleur", dit-elle.

Voyez également:

York University
Tous droits réservés