Café: réduction du risque d'AVC et autres bénéfices pour la santé

Consommer au moins une tasse de café par jour est associé à un risque réduit de 22% à 25% d’accident vasculaire cérébral (AVC), selon une étude suédoise publiée dans la revue Stroke de l’American Heart Association.

Susanna Larsson, de l'Institut national de médecine environnementale de Karolinska, et ses collègues ont mené cette étude avec près de 35.000 femmes, âgées de 49 à 83 ans, suivies pendant 10 ans.

Après ajustement pour tenir compte d'autres facteurs de risque, la consommation de café s’avérait associée à un risque réduit d'AVC. Cinq tasse par jour ne réduisaient pas les risques davantage qu'une tasse.

Le café pourrait réduire l’inflammation et le stress oxydatif ainsi qu'améliorer la sensibilité à l'insuline, selon les auteurs. Les bénéfices ne seraient pas liés à la caféine comme telle mais aux antioxydants du café.

Une étude britannique réalisée avec près de 22 000 hommes et femmes, publiée en 2010, avait également montré qu'une tasse de café par jour, régulier ou décaféiné, était associée à une réduction de 30% du risque d'AVC en général et de 61% chez les fumeurs. Une étude américaine menée avec 83 000 femmes, publiée en 2009, montrait de son côté une réduction des ACV mais peu de réduction chez les fumeuses.

La consommation de café a également été liée à des effets protecteurs de la mémoire et des fonctions cognitives chez les femmes et des effets protecteurs contre la démence (dont la maladie d'Alzheimer). Des chercheurs ont attribué certains bénéfices du café à un renforcement de la barrière hémato-céphalique (barrière sang-cerveau) protégeant le système nerveux central des produits chimiques potentiellement dommageables qui circulent dans le sang. C'est aussi par son action sur cette barrière que la caféine contribuerait à empêcher certaines cellules du système immunitaire d'atteindre le cerveau et pourrait avoir un effet protecteur contre la sclérose en plaques.

Selon Frank Hu de l'Université Harvard dont les études ont montré un lien entre la consommation de café et un risque réduit de diabète, le café pourrait être plus bénéfique pour la santé que le thé, rapporte le Boston Globe. Dans les récentes années, le café a été associé à des risques réduits de calculs biliaires, de cancer du côlon, de maladies du foie et de maladie de Parkinson, mentionne-t-il.

Voyez également:

Caféine: protection contre le cancer de la peau et autres bénéfices pour la santé
Café et santé: assez mais pas trop pourrait contribuer à garder les artères jeunes
Le café aide à prévenir le diabète

Psychomédia avec source:
Boston Globe
Tous droits réservés