(Mise à jour 2013) Voyez également : Rencontrez-vous les nouveaux critères diagnostiques de la fibromyalgie? FAITES LE TEST

La fibromyalgie, aussi appelée syndrome polyalgique idiopathique diffus, est une maladie d'étiologie (causes) encore inconnue (bien que la recherche ait récemment réalisé des avancées encourageantes), caractérisée par des douleurs généralisées (diffuses), des processus neurologiques liés à la douleur anormaux, des troubles du sommeil, une fatigue et souvent, une détresse psychologique.

Plusieurs autres symptômes peuvent être présents, indiquent les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) américains, tels que : une raideur matinale, des picotements ou engourdissements des mains et des pieds, des maux de tête incluant des migraines, le syndrome du colon irritable, des problèmes cognitifs tels que les difficultés de concentration et de mémoire (parfois appelé fibro fog), des menstruations douloureuses et d'autres syndromes douloureux.

La fibromyalgie survient souvent (jusqu'à 25-65%), indiquent les CDC, avec d'autres maladies rhumatismales telles que la polyarthrite rhumatoïde, le lupus érythémateux disséminé et la spondylarthrite ankylosante.

Les personnes qui souffrent de fibomyalgie sont 3,4 fois plus susceptible de souffrir de dépression majeure que les personnes qui ne sont pas atteintes.

Selon les critères diagnostiques proposés en 1990 par l'American College of Rheumatology (ACR), qui sont encore généralement utilisés internationalement, la fibromyalgie est diagnostiquée quand les deux critères suivants sont rencontrés:

En 2010, l'ACR a adopté de nouveaux critères qui abandonnent le concept de points sensibles à la pression. Au Canada, de nouvelles lignes directrices présentées en 2013 recommandent également de ne plus utiliser ces points sensibles.

Voyez également:

Psychomédia avec source: CDC. Tous droits réservés