L'organisation française de consommateurs UFC-Que Choisir a publié, dans le numéro d'avril de sa revue Que Choisir Santé, son analyse de la liste des 77 médicaments placés sous surveillance renforcée de l'Agence du médicament (Afssaps).

Dans cette liste où se trouvaient pèle-mêle des médicaments dangereux et d’autres utiles bien qu’à surveiller, l'organisation identifie, en se basant sur le travail de la revue Prescrire, 31 médicaments à éviter dont 8 particulièrement dangereux à retirer du marché sans attendre.

Parmi eux se trouvent des psychotropes utilisés pour le traitement de la dépression, de l'insomnie, de la schizophrénie, du trouble bipolaire, de la baisse de libido et de la dépendance au tabac ou à l'alcool.

Les 8 médicaments à retirer sont:

Plusieurs de ces médicaments sont déjà interdits ailleurs. "Faudra-t-il attendre de nouveaux drames pour que les autorités prennent leurs responsabilités ?", s'impatiente l'organisation.

Les 23 autres médicaments de la liste sont à éviter et devraient être déremboursés, considère d'UFC-Que Choisir.

L’organisation réclame "une action sans délai des pouvoirs publics", passant par le retrait du marché des huit médicaments "dangereux pour la santé" et "le déremboursement des médicaments inefficaces, qui grèvent inutilement les finances publiques et contribuent à l’augmentation des primes d’assurances complémentaires santé".

Elle déplore par ailleurs que certains médicaments utiles ne soient remboursés qu'à 15% (vignette orange).

Voyez également: